DOMUS DE JANAS: LES MAISONS DES FÉES..

Les Janas sont des créatures imaginaires de la tradition populaire sarde, petites femmes à l’humeur lunatique, un peu sorcière et un peu fée, aussi gentille que machiavélique.


Beaucoup plus petites que les êtres humains, c’est un peu la version sarde des elfes. On dit que ce ne sont en aucun cas des créatures spirituelles, mais plutôt des démons au sens grec du terme, à savoir des êtres à mi-chemin entre le monde humain et celui des dieux. Leur petite taille leur permettait de vivre dans les « Domus » qui seraient de petites maisons construites dans la roche.

Evidemment, il s’agit là d’une légende sarde qui combien éléments magiques avec les construction millénaires en pierre présents sur toute l’île, de Cagliari à Santa Teresa di Gallura et qui semble l’introduction d’une fable. 


Les Domus sont en réalité des cavernes creusées dans la roche par les anciennes civilisations sardes, il y a 5000 ans.


LES MAISONS DES DEFUNTS


Les Domus étaient donc des cavernes funéraires creusées dans la terre, ou dans la roche, par les sardes afin d’offrir une sépulture à leurs morts. 

Les cavernes étaient nombreuses et positionnées l’une à côté de l’autre, et formaient des nécropoles qui pouvaient accueillir jusqu’à une centaine de corps. Les corps étaient déposés en position fœtale avec leurs biens nécessaires à leur voyage vers l’au delà. 


Beaucoup pensent que les défunts étaient d’abord laissés à l’air libre puis, quand il ne restait plus que le squelette, ils étaient déposés dans la caverne. 

« Domus » en latin signifie maison et en effet, les « Domus de Janas » sont la miniature parfaite (plus ou moins la moitié) des maisons de cette civilisation antique : les morts également avaient une maison où habiter. 


On croyait beaucoup en la renaissance après la mort, les corps étaient peints d’ocre rouge, le rouge représentant le sang qui ramènerait le défunt à la vie.


L’ANTIQUE CIVILISATION D’OZIERI


Le culte des morts a toujours été une caractéristique fondamentale dans les cultures primitives et les premières civilisations sardes ne furent pas exception. 


Après la découverte de quelques restes dans la grotte de San Michele à Ozieri, dans la province de Nuoro, les historiens en sont arrivés à la conclusion que les Domus de Janas appartenaient à un peuple qui n’avait rien à voir avec les cultures précédentes.


 Les témoignages montrèrent un style de vie et des habitations totalement différentes. Cette civilisation fût appelée la civilisation d’Ozieri ou la civilisation de San Michele. Le peuple qui vivait là probablement 3500 ans avant JC, travaillait dans les champs et menait une vie tranquille. 


Leur religion était basée sur la nature et sur ses manifestations. Le Taureau et le Buffle étaient adorés et représentaient la virilité et la fertilité alors que la lune représentait la « Déesse mère » au féminin.

Réalisé avec